“Les petits joueurs”, naissance d’un film…

Par Pier-Alexis Vial - 29 décembre 2012 - 07:00 [English] [PDF] 

Qu’est ce qu’un pré-film? Au fond, c’est un peu comme un scénario. Un outil caché, quelque chose de pas tout à fait fini mais pourtant bien vivant. Une part de travail attendant un accomplissement. De toutes les manières, ce n’est pas nécessairement un objet que l’on doit voir : ébauche, hors-d’œuvre alléchant, mais pas de redite au menu, merci.

On voit parfois des courts qui deviennent des longs, on est abreuvé de trailers, de bandes-annonces en tout genre. Mais un pré-film, quoi qu’il en soit, reste comme ces derniers un objet visuel. D’habitude de l’ombre, parfois il sort des salles remplis de producteurs pour s’avancer vers nous. C’est que qu’à fait Guillaume Breton il y a quelques temps, avec son projet des “Petits Joueurs”.

Qui est Guillaume Breton? Un scénariste, acteur, réalisateur donc… je ne vous ferais pas l’article, vous renvoyant plutôt vers son site. Son projet, c’est un peu une part de sa vie qu’il a voulu partager, celle du comédien. En ces temps troublés par “l’affaire Depardieu”, on pourrait presque se demander ce qu’est encore un acteur aujourd’hui. Pas quelqu’un qui joue. Pas quelqu’un qui récite un texte, ce n’est pas même quelqu’un qui fait passer des émotions. Un comédien, c’est d’abord quelqu’un que l’on regarde. Avant son premier mot, son premier geste, nous, spectateurs, savons s’il est là pour notre regard. Ou le sien. Nous pourrions tous fermer les yeux, nous boucher les oreilles, et faire disparaitre cet art et toutes ses incarnations mais nous avons pourtant choisi de regarder, d’écouter, et parfois d’admirer.

Alors, de temps en temps, là ou les stars deviennent trop fatigantes, il semble bon de retourner à l’enfance de l’art. Les petites choses, les premiers émois de la scènes avec ses hésitations, ses découvertes, cette émotion juste d’une pierre pas encore polie mais si attachante. C’est tout cela, “Les petits joueurs”. L’histoire d’ados qui choisissent (ou pas) de s’enfermer dans cet espace clos qu’est le théâtre, pour mieux recréer le monde dont ils s’isolent. L’histoire aussi d’un homme qui tente de les guider sans savoir très bien ou il va lui-même. Et qui en fait un film.

Pour tous les motivations sont diverses. Mais pour nous le plaisir entier. Cela aurait pu être foutraque, ça ressemble plutôt à un état des lieux. Du plus pauvre au plus aisé, une fois sur la scène il n’y a plus que cela qui compte. La vie peut y faire irruption, mais doit toujours au final ne rester qu’un prétexte pour jouer, jouer et encore jouer. la corde est sensible, certes, et les obstacles nombreux. Famille, amour, ou tout simplement argent, qu’il est bon de voir ces frontières auxquelles nous sommes si attachés enfin se détacher des contingences de la réalité… pour devenir autre. La larme est enfin réelle, et tout ce qui l’entoure devient illusion.

Et ce n’est qu’un pré-film. Un petit bout de quelque chose qui attend de devenir plus grand. Avec de si rafraichissantes promesses, on a forcément l’eau à la bouche.

“Les petits joueurs” c’est l’histoire d’un projet, qui n’attend que nos yeux, pour devenir le projet d’une histoire…

Image de prévisualisation YouTube

Le dossier de presse est disponible ici, et pour prolonger le plaisir, rendez-vous sur la page Facebook : Les petits joueurs-le préfilm

Adresser une réponse