Précis de photographie à l’usage des sociologues

Par Sylvain Maresca - 18/10/2013 - 09:08 [English] [PDF] 

Tel est le titre du manuel que Michael Meyer, de l’Université de Lausanne, et moi-même venons de consacrer aux usages possibles de la photographie dans les enquêtes de sociologie.

Ce livre veut donner aux étudiants des outils pratiques pour utiliser les images avec à-propos et rigueur. Il montre ce que l’on peut faire concrètement avec un appareil photo dans le cadre d’enquêtes sociologiques. Il livre une batterie de conseils techniques, tant la maîtrise de l’outil photographique semble indispensable pour assurer la prise de vue sur le terrain et obtenir des images de qualité. Il n’oublie pas les questions de restitution et de publication qui se révèlent souvent difficiles. Il s’agit ici, plus qu’ailleurs, de faire preuve d’imagination et probablement de miser sur les possibilités ouvertes par les outils multimédias.

Davantage d’informations sur cet ouvrage édité par les Presses Universitaires de Rennes, avec le concours de l’Université de Nantes.

Compte rendu sur l’ouvrage : lectures.

7 Reponses à “ Précis de photographie à l’usage des sociologues ”

  1. Bonjour Sylvain, je ne peux que recommander la lecture de cet ouvrage. :)

    Mais la question que je me pose désormais, c’est le statut que la technique photographique devrait avoir au sein de l’université. Devrait-elle être enseignée formellement ou est-ce que cela devient un savoir nécessaire qui doit s’apprendre empiriquement comme le fait d’utiliser un maximum de doigts pour taper sur un clavier?

  2. Sylvain Maresca le 19/10/2013 à 09:48

    Personnellement, je pense que l’apprentissage concret des techniques de production audiovisuelles pourrait faire l’objet d’un apprentissage dans les cursus de sciences sociales (en ethnologie, sociologie, mais également en géographie…), au même titre que d’autres savoirs méthodologiques plus spécifiques à ces différentes formations, mais également au même titre que l’écriture – si souvent laissée à l’improvisation des étudiants qui, pourtant, n’en sont pas du tout familiers. Mais cela voudrait dire qu’on accorderait dans le même temps plus de place à l’observation des phénomènes sociaux, plutôt qu’à leur commentaire, direct ou par le biais des entretiens, qui recueillent la parole des acteurs et non pas leurs pratiques effectives.
    En outre, les sciences sociales sont confrontées aujourd’hui à l’emprise forte des médias dans la représentation des phénomènes sociaux. Elles ne peuvent plus ignorer ce discours déjà-là et omniprésent. Apprendre, en serait-ce qu’un peu, comment on construit concrètement ce type de vision médiatique par l’association d’images, de sons et de commentaires, serait le meilleur moyen de pouvoir décortiquer le tableau que les médias brossent des réalités sociales.

  3. [...] Tel est le titre du manuel que Michael Meyer, de l'Université de Lausanne, et moi-même venons de consacrer aux usages possibles de la photographie dans l…  [...]

  4. [...] “ Tel est le titre du manuel que Michael Meyer, de l'Université de Lausanne, et moi-même venons de consacrer aux usages possibles de la photographie dans l…”  [...]

  5. [...] l’opportunité d’y présenter notre Précis de photographie à l’usage des sociologues, récemment [...]

  6. [...] de photographie à l’usage des sociologues, qu’il présente par ailleurs sur son blog La Vie Sociale des Images. Publié aux PUR, il s’agit clairement d’un manuel destiné aux étudiants, parce [...]

  7. [...] prochain, 20 février à 14 h, je présenterai une conférence consacrée au Précis de photographie à l’usage des sociologues, que j’ai co-écrit avec Michaël [...]