Au-dessous du volcan

Mardi 7 juin 2011
Par Constance Ortuzar

Inactif depuis un demi-siècle, le volcan chilien Puyehue est entré en éruption samedi, couvrant les villes alentours d’un épais nuage de cendres et forçant leurs habitants à l’évacuation. Sur le web, une grande partie des réactions se concentre sur la beauté des photographies spectaculaires prises lors de l’éruption. Dans Google News, les liens se partagent entre brèves d’info sur la catastrophe et rubriques “En images” “24 heures photos” “Photo du jour”. Le magazine américain The Atlantic propose un diaporama très complet dont voici quelques exemples:

Très spectaculaires en effet, ces photos (d’agence, Reuters ou Getty) sont également reprises par les médias français, comme dans le diaporama du Figaro. Et sur Twitter, la majorité des liens partagés y renvoient. Les réactions se concentrent sur la beauté des images.

En voyant ça je me suis dit, c’est le quart d’heure Yann Arthus Bertrand de l’info. Pourquoi une éruption volcanique, pourtant une catastrophe naturelle potentiellement grave et qui aura sans aucun doute des répercussions sur la région et ses habitants, est d’abord traitée comme “le spectacle de la nature”? Evidemment il n’y a pas de morts à déplorer et les conséquences de la catastrophe ne seront que (!) matérielles et économiques, mais je n’ai pas le souvenir (je peux me tromper) que lors de l’éruption de l’Eyjafjöll en Islande, il y ait eu un tel accent mis sur la beauté du phénomène géologique. Peut-être que la localisation du Puyehue, le Chili, y est pour quelque chose. Le pays (et je ne dis pas cela parce que c’est un peu le mien) est en effet réputé pour ses paysages qu’on qualifie d’exceptionnels. Le phénomène qui y est associé se retrouve alors pris dans une représentation un peu cliché de la Patagonie, “terre de feu”, “terre de contrastes” “où la nature reprend ses droits”, autant de lieux communs qui peuvent avoir orienté le traitement médiatique de l’évènement.

Enfin, les photographies proposées sont très belles, et sont très probablement retouchées ou du moins traitées (couleurs, contrastes). La retouche photo dans la presse, c’est un débat qui intéresse beaucoup à Culture Visuelle. Je crois qu’ici, la manipulation, le travail fait sur les images dans un but esthétique est consubstantiel au choix de traitement de l’information (beauté géologique > catastrophe naturelle). Reste à savoir qui de l’oeuf ou de la poule…

Un commentaire

  1. Des photos similaires avaient déjà pu être vues lors de la précédente éruption au Chili, il y a trois ans : http://www.boston.com/bigpicture/2008/06/chaiten_volcano_still_active.html

    #43

Commenter cet article