L’autophotographie érotique, genre explosif de la photographie numérique

Par André Gunthert - 2 septembre 2014 - 10:05 - 14 Commentaires [English]

Gérôme, "La vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l'humanité", 1896 (musée Anne-de-Beaujeu).

Il y en a eu, il y en aura malheureusement d’autres: le vol et la diffusion via 4chan de plusieurs centaines de photos de célébrités nues le week-end dernier apparaît à première vue comme le triste rappel de la part fantasmatique de l’industrie du divertissement. Je laisse de côté la dimension la plus discutée du cas, celle de la sécurité du cloud (que cette péripétie ne manquera pas de contribuer à renforcer) et autres lamentations sur la fin de la vie privée (le vol n’est pas la fin de la propriété).

Ce qui me frappe dans ces images, et qui fait évidemment leur valeur, en vertu du nouveau paradigme de l’authenticité qui structure l’image d’enregistrement, c’est leur banalité et leur intimité. Il ne s’agit pas, comme du temps des photos d’Estelle Halliday, de clichés de paparazzi volés sur une plage. Il s’agit d’images de tous les jours réalisés par les acteurs eux-mêmes, souvent des selfies de mauvaise qualité, couvrant une large gamme allant de l’exhibition à la périphérie des ébats sexuels, où l’on reconnaît certes stars et starlettes, mais où l’on voit surtout des jeunes gens, qui s’autophotographient de façon très naturelle, comme vous et moi, comme n’importe qui ayant une vie sexuelle et un smartphone.

On ne peut que condamner le viol de l’intimité de ces jeunes femmes, dont le seul tort est leur notoriété. Mais cet accident a pourtant valeur de signe. A propos d’une iconographie par définition cachée aux regards, qui n’existe que pour être partagée au sein d’un couple ou d’un cercle d’amis intimes, la manifestation du caractère résolument banal de la pratique de l’autophotographie érotique est une information précieuse.

Lire la suite

Le singe, le photographe et la propriété intellectuelle

Par André Gunthert - 7 août 2014 - 20:11 - 40 Commentaires [English]

Quelle est la fonction de la propriété intellectuelle? Le droit contemporain n’en a plus la moindre idée. Telle est la conclusion que l’on peut tirer de la mésaventure du photographe animalier David Slater, auquel Wikipedia a volé une image, au prétexte que c’est un singe qui a appuyé sur le bouton.

Lors d’un voyage en Indonésie en 2011, Slater se fait dérober son appareil par un macaque. Le photographe récupère l’instrument après que celui-ci l’ait manipulé, déclenchant à plusieurs reprises (un cas qui n’est pas unique). Plusieurs images s’avèrent exploitables, moyennant  recadrage. Les pseudo-autoportraits du macaque remportent un succès mondial (voir ci-dessus). Mais lorsque Slater réclame le retrait de l’image à l’encyclopédie en ligne, qui la met à disposition gratuitement, celle-ci refuse, déniant au photographe toute propriété de l’image.

Lire la suite

Séminaires 2014-2015

Par André Gunthert - 31 mai 2014 - 10:07 [English]

  • Les usages ordinaires des images

L’histoire de l’art comme les visual studies privilégient une approche autonomiste des images, bien loin de leurs usages réels. Utilisées comme supports de récit ou espaces de projection, les images interviennent dans la culture ordinaire de façon décorative ou utilitaire, à des fins principalement référentielles, comme des outils de transaction ou de naturalisation des formes culturelles. Seule la prise en compte de la globalité des dispositifs, des circulations intermédiales et de l’interaction avec la réception permet de comprendre les particularités et les forces des ressources visuelles. A travers une série d’études de cas, le séminaire se donne pour objectif de dégager les conditions théoriques d’une analyse du rôle du visuel dans la culture.

Séminaire de recherche ouvert aux doctorants et masterants, 1er et 3e jeudis du mois de 18 h à 20 h (INHA, salle Walter-Benjamin, 2 rue Vivienne, 75002 Paris), du 7 novembre 2014 au 15 mai 2015 (descriptif sur le site de l’EHESS).

Blog: http://ehess.histoirevisuelle.fr/

  • Initiation à l’étude de la culture visuelle

Ce cours propose une introduction aux problèmes historiques, théoriques et méthodologiques de l’analyse culturelle des formes visuelles de la période contemporaine. Appuyé sur la lecture des principaux textes de référence (Benjamin, Bourdieu, de Certeau, Gombrich, Marin, Ginzburg, Macé…) et un ensemble d’études de cas, il déploie un parcours critique destiné à former les chercheurs en sciences sociales aux approches de l’image, à travers l’examen de ses usages ordinaires (photographie, cinéma, télévision, médias, internet…).

Séminaire de recherche ouvert aux doctorants et masterants, 2e et 4e jeudis du mois de 18 h à 20 h (INHA, salle Walter-Benjamin, 2 rue Vivienne, 75002 Paris), du 14 novembre 2013 au 22 mai 2015 (descriptif sur le site de l’EHESS).

Séminaires 2013-2014.

Copé pas encore condamné (par les images)

Par André Gunthert - 28 mai 2014 - 16:35 [English]

Sélection de Unes de quotidiens français du 28/05/2014.

A en juger par l’échantillon représentatif des quotidiens, le traitement iconographique de la chute de Jean-François Copé est resté modéré. A l’exception notable du Républicain Lorrain, qui ose une caricature photographique, avec un titre sec (“Copé viré”), les Unes de ce matin adoptent une gamme d’expressions qui oscillent entre l’embarras et la gaffe (variations d’interprétation possibles du geste de la main devant la bouche), et ne sont pas sans rappeler le tout début de l’affaire DSK, à un moment où la presse française hésite encore à qualifier l’événement. Lire la suite

Pourquoi le journalisme en ligne n’a toujours pas de modèle économique

Par André Gunthert - 25 mai 2014 - 11:59 [English]

Nième discussion hier soir, avec une étudiante en journalisme, sur les difficultés économiques de la presse. Une fois qu’on a fait le compte de toutes les raisons objectives qui tirent vers le low cost, des chaînes d’info continue au journalisme people en passant par l’indexation des images (et non, pas des amateurs…), on arrive toujours au même constat: l’absence de modèle économique du web.

Les meilleurs journaux français sont aujourd’hui Rue89 et Mediapart. Sans aucun hasard des pure players (des organes qui ne diffusent qu’en ligne), avec des rédactions récemment formées, à l’écoute des nouvelles questions du public, et capables d’y apporter des éléments de réponse. Le choix de contenus haut de gamme, appuyés sur des enquêtes coûteuses, enferme forcément Mediapart dans un système payant, plus élitiste. En revanche, la rentabilité d’un organe plus grand public comme Rue89, aujourd’hui à l’abri d’un actionnaire-sponsor, n’est pas assurée dans un cadre de diffusion gratuite.

Lire la suite

La posterisation d’Arthur Rimbaud

Par André Gunthert - 20 mai 2014 - 11:39 [English]

1-2. Carjat, portraits de Rimbaud, octobre 1871.

Le libraire Jacques Desse a publié récemment dans la revue Histoires littéraires (n°57, janvier-mars 2014), la reproduction de deux versions des portraits de Rimbaud par Carjat, provenant des archives de Paul Claudel: un portrait-carte, tirage d’époque, légué par Isabelle Rimbaud à Claudel (fig. 1); une reproduction exécutée vers 1912-1916 du portrait le plus célèbre, qui montre le carton entier et suggère que l’épreuve était un portrait-carte de même format que le premier (fig. 2). Il s’agit vraisemblablement de l’image la plus proche de l’original perdu.

Lire la suite

La “vraie vie” sent bon le camembert

Par André Gunthert - 9 mai 2014 - 07:46 [English]

Dans ses réflexions toujours vivifiantes sur les pratiques numériques, Xavier de La Porte épingle l’idéologie de la déconnexion, à partir d’un clip caricatural (“Look up“), qui se désole des ravages causés par les outils connectés. Nous avons tous subi l’ado scotché à son smartphone à l’heure du repas, ou tardé à décoller le nez de l’écran lorsqu’on nous appelle pour sortir. Ces micro-frustrations alimentent une sympathie spontanée pour le message déconnexionniste, auquel une image de champ de blé donne l’évidence d’un slogan publicitaire: lève les yeux, éteint ton téléphone, regarde autour de toi, parle avec ceux qui t’entourent (voir également le clip “Put Your Phone Down“).

Gary Turk, "Look Up", 2014 (photogramme).

Lire la suite

Le contenu partageable, objet culturel du troisième type

Par André Gunthert - 8 mai 2014 - 12:13 [English]

Vidéo des interventions de Dominique Sagot-Duvauroux (université d’Angers) et moi-même au séminaire du Centre de recherche sur les arts et le langage (CRAL/EHESS), consacré à “L’appropriation, condition des circulations culturelles” (28/04/14, captation de Momoko Seto).

Colloque: “D’un écran à l’autre, les mutations du spectateur”

Par André Gunthert - 30 avril 2014 - 00:03 [English]

Colloque international, 21-23 mai 2014, Institut National de l’Audiovisuel, Centre Pierre-Sabbagh, 83-85, rue de Patay, 75013 Paris (entrée libre).

Organisé par l’Université Paris 8 (Centre d’études sur les médias, les technologies et l’internationalisation, CEMTI), l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), l’Institut National de l’Audiovisuel (INA), sous la direction de Jean Châteauvert et Gilles Delavaud.

Programme

Mercredi 21 mai 2014

9h30 Ouverture du colloque par Jean-Michel Rodes (Institut National de l’Audiovisuel, Directeur délégué), Jean Châteauvert (Université du Québec à Chicoutimi) et Gilles Delavaud (Université Paris 8) Lire la suite

L’image numérique s’en va-t’en guerre. Les photographies d’Abou Ghraib

Par André Gunthert - 28 avril 2014 - 08:35 [English]

Il y a 10 ans, Dan Rather dévoilait sur CBS les premières photographies de torture de la prison d’Abou Ghraib. Je republie à cette occasion mon compte rendu paru en 2004 dans le n° 15 d’Etudes photographiques.


Le 17 septembre 2004 s’ouvrait à New York l’exposition “Inconvenient Evidence” (“Documents gênants”). Parmi le corpus des photographies de la prison d’Abou Ghraib publiées depuis le printemps, l’International Center of Photography avait sélectionné 17 images, toutes issues de «sources numériques1». Quoique disposées sur des cimaises noires avec leurs légendes se détachant en lettres blanches, les planches réalisées pour l’occasion, folios ménageant de vastes marges autour de formats rappelant les tirages de presse classiques, étaient simplement punaisées au mur et non pas encadrées. Malgré ce compromis avec les codes usuels des expositions d’art, il était clair qu’il s’agissait là de témoignages historiques majeurs, d’icônes «ayant pris place de longue date dans la galerie des images marquantes, aussi immédiatement reconnaissables que celle de Marilyn aux prises avec sa jupe2

Lire la suite

  1. Je remercie Xavier Martel de m’avoir signalé cette exposition. []
  2. Mark Danner, “Abu Ghraib: The Hidden Story”, New York Review of Books, vol. 51, n° 15, 7 octobre 2004 (je traduis). []