Meanwhile in X

L’apposition d’une légende ou d’un titre sur une image constitue l’un des principaux mécanismes permettant de fabriquer un candidat au mème visuel1. La création produite est habituellement nommée image macro. Bien que cette opération soit très simple à réaliser avec de nombreux logiciels, il existe des outils en ligne tels que memegenerator, motivator, despair, etc. qui permettent de légender ainsi des images en leur conférant une certaine unité visuelle.

Les image macros les plus célèbres sont certainement les lolcats, très populaires dans la culture Internet depuis environ cinq ans. Leur abondance conduit d’ailleurs à subdiviser cette dernière production iconographique en plusieurs catégories. Mais il en existe bien d’autres. Meanwhile in X est une série d’image macros bien connues figurant des scènes cocasses, des situations ridicules conjuguées à des légendes qui renvoient à des stéréotypes nationaux ou ethniques peu flatteurs, à des idées reçues sur un groupe professionnel, une collectivité, etc.

Exemples d'image macros du mème "Meanwhile in X"

Les images sont contemporaines à l’exception de quelques rares incursions paradoxales dans le passé (in 1776), de certaines scènes tirées de films de fiction (on Pandora), de jeux vidéos (in City 17, in Liberty City). Certaines font allusion à la culture lol (at the Copypasta Factory).

Les images sont pratiquement toujours photographiques, étonnantes ou spectaculaires, mais réalisées sans manipulations ou trucages manifestes. Elles doivent paraître réalistes. La grande majorité figure une caractéristique totalement fantasmée et stéréotypée d’un pays.
Ce mème repose ainsi sur la concomitance d’un ensemble de poncifs; l’un est une expression verbale, les autres une série d’idées reçues faciles à illustrer de manière frappante. Le ressort de son succès tient à ce qu’il décline selon une forme matricielle des stéréotypes iconiques associés à un unique cliché narratif.

Le site Knowyourmeme donne quelques indications sur l’apparition de ces images. Meanwhile in Australia serait ainsi la première image macro du mème apparue en février 2010 sur le board /b/ de 4chan. La locution Meanwhile in X quant à elle remonterait à l’époque des films muets lorsque les transitions entre les scènes étaient introduites par des panneaux intertitres. Selon Knowyourmeme, il était alors courant dans les premiers westerns d’utiliser l’intertitre Meanwhile, back at the ranch, devenu depuis un véritable cliché dans la culture populaire américaine (voir ici et ).

Ces informations ici résumées sont toutefois très approximatives et retracent une histoire bien fragmentaire et pour partie erronée de la création du mème en question. Nous essaierons dans la suite de ce billet de préciser le contexte d’apparition de ces images et d’esquisser par là une sorte d’archéologie de ce mème visuel.

Selon notre pointage, la plus ancienne mention de l’image Meanwhile in Australia date effectivement du 11 février 2010. Il est probable qu’elle soit apparue en premier sur 4chan mais le thread n’a pas été archivé. Elle est reprise le 18 février (également ici) puis le 22 février. Elle est utilisée ensuite dans un thread archivé de 4chan en avril 20102. La photo originale peut être facilement repérée; elle date du 30 mai 2004 et la page qui l’utilise a été publiée le 15 août 2004.

La focalisation sur les image macros recensées par Knowyourmeme, c’est-à-dire la recherche d’images avec du texte surimposé, conduit cependant à ignorer les premières manifestations du jeu ayant conduit au mème. Deux threads archivés de 4chan contiennent en effet de nombreuses images illustrant l’expression-cliché : meanwhile in … le 21 décembre 2006 et meanwhile du 12 au 14 avril 2008.

Ces images apparues en 2006 et 2008 ne sont pas des image macros. La phrase débutant par meanwhile qui accompagne une image est simplement le message de discussion posté avec celle-ci. Les situations illustrées sont plus variées, plus inventives que dans le cas de la forme macro ultérieure de février 2010. Les usages de l’adverbe sont aussi moins standardisés; on y trouve par exemple les formulations meanwhile under, meanwhile on, meanwhile somewhere, etc. Quelques légendes sont assez longues et ne se comprennent que dans certains contextes bien particuliers, non stéréotypés, liés à l’illustration3.

Après l’apparition de Meanwhile in Australia, aucun epic thread archivé n’a repris les formes macros. Par contre, le thread Anime studio (8 avril 2010) qui est lui aussi basé sur l’expression meanwhile continue de s’appuyer sur les messages postés en même temps que les images. Tout se passe en fait comme si les participants au thread poursuivaient alors leur jeu sans avoir le souci (ou le temps) de fabriquer de vrais image macros ponctuant leurs inventions.

Le mème référencé par Knowyourmeme apparaît en réalité comme une adaptation récente, sous la forme image macro4, de processus plus libres qui associent des images souvent incongrues à un cliché verbal agissant fonctionnellement. Le X de Meanwhile in X est en effet une véritable variable autorisant une déclinaison à l’infini. Le mème est une version réduite, cadrée sous un format précis, des jeux de création qui l’ont précédé. Il semble parfois presque édulcoré et très certainement influencé dans sa forme par les lolcats.

Meanwhile, back at the ranch

Le site Knowyourmeme prétend comme nous l’avons vu que la phrase-cliché Meanwhile in X renvoie à l’intertitre Meanwhile, back at the ranch qui aurait été très utilisé dans les premiers westerns muets.

Pour la plupart des commentateurs, cette dernière expression remonte à une nouvelle de Zane Grey publiée en 1912 (voir ici ou ). C’est en fait la formule un peu différente Meantime, at the Ranch qui figure au début du chapitre 6 de Riders of the Purple Sage, livre qui a fortement influencé le début du genre western. C’est cette référence qui est le plus souvent mentionnée, bien que l’expression soit attestée dès 1905.

Il existe toutefois de sérieux doutes concernant le fait que cette expression ait été très utilisée dans les intertitres de films muets. À ce sujet, on lira la discussion suivante sur le forum spécialisé NitrateVille dédié aux anciens films. J’ai d’ailleurs visionné plusieurs westerns muets sans y trouver ce panneau.

Sous la forme que l’on connait actuellement, la formule a été utilisée dans The Lone Ranger, un programme radio célèbre des années trente, et elle est devenue un véritable cliché dans les années cinquante et soixante. C’est à cette époque que l’on voit apparaître des publicités qui l’associent aux films muets des années vingt. Et cette filiation est constamment rappelée jusqu’à l’époque moderne (voir ci-dessous la publicité Volkswagen de 2010).

Life, 2 avril 1956; Billboard, 7 juillet 1956; Life, 16 mai 1960, Lyndon Johnson; Publicité pour la viande de bœuf, 1990; Reportage sur Bush en 2004 dans Time; Publicité Volkswagen 2010

Knowyourmeme reprend donc une information approximative et non vérifiée, ce qui confirme à nouveau que cette base de données, pourtant fort utile, n’est décidément pas une source fiable en ce qui concerne l’historique des créations visuelles qui y sont recensées5.

Le temps du mème

Le meanwhile du film muet (s’il a effectivement existé) opère de manière bien différente du meanwhile figurant sur le mème examiné.

Dans le premier cas, l’esprit appréhende simultanément deux fictions exposées linéairement. Le spectateur développe à cet effet une sorte de point de vue qui surplombe l’histoire. La simultanéité des deux parties du récit est marquée par l’intertitre qui introduit alors une rupture. Celle-ci représente un point de bifurcation dans une narration, signalant la coexistence de deux actions en un même temps6.

Dans le mème, l’un des temps s’identifie au présent du spectateur. Le fonctionnement de l’image singulière est alors en relation directe avec le vécu de l’observateur qui compare sa situation actuelle avec celle supposée dépeinte par l’illustration. Ce n’est plus une histoire linéaire puisqu’il n’existe plus de suivi, d’issue inconnue et désirée. L’image continue cependant à se référer à un scénario intégralement connu au préalable, sans surprise, à proprement parler une « idée reçue ».

L’unique image contient une référence explicite à un seul temps de référence, le moment présent. La rupture doit alors être accentuée pour que la concordance temporelle de deux situations immédiates soit perçue autrement que comme une banalité; ce qui se passe en X doit être très différent de ce qui se passe ici. Ce mème visuel ne peut marcher que dans l’outrance. Il veut affirmer que pour étrange et caricaturale que soit l’image légendée, cela existe (et c’est situé tout entier dans l’esprit de l’observateur).

Références de l’image 1: sur le site Knowyourmeme

Références de l’image 2: Life, 2 avril 1956; Billboard, 7 juillet 1956; Life, 16 mai 1960, Lyndon Johnson; Publicité pour la viande de bœuf, 1990; Reportage sur Bush en 2004 dans Time; Série de publicités Volkswagen 2010

  1. cf. La fabrique des images sur 4chan, 17 novembre 2010 []
  2. Avertissement habituel: si vous suivez des liens 4chan, ne vous étonnez pas des publicités pornographiques en haut et bas de page. []
  3. Exemples: Meanwhile at some kids lonely birthday party…, Meanwhile right outside your house where you parked your car… []
  4. Il en existe aussi des formes cinématographiques bien antérieures, cf. La Cité de la peur (Les Nuls, 1994) et l’article Monde virtuel 1.0 : le “Tron” commun, par Alexis Hyaumet. []
  5. Nous avions déjà constaté précédemment la propension des sites Web à propager des informations erronées concernant l’origine des formes visuelles qui ont du succès cf. Bruit et silence dans les vieilles réclames []
  6. C’est la notion de “temps transitoire mis en place par un aparté d’exposition” selon le romancier et scénariste Will Greenway. []

5 Reponses à “ Meanwhile in X ”

  1. Sans chercher l’origine exacte, il me semble évident que le “meanwhile…” est né du montage alterné au cinéma ou de son équivalent en bande dessinée, la capacité de sauter d’un lieu à un autre en une image. Je n’ai pas de preuve de ce que j’avance :-)

  2. Avant l’invention du cinéma, la formule “pendant ce temps-là…” était typique de la technique narrative du roman-feuilleton ( on la trouve dans les synopsis des en-tête de chapitres chez Dumas) — grande source de scénarios pour les films populaires des origines – mais au premier degré, contrairement aux images commentées ici.

  3. @Jean-no & Michel: Merci pour ces observations.
    J’aurais effectivement tendance à penser que l’usage stéréotypé de la formule, c’est-à-dire le “meanwhile” ou “pendant ce temps là” suivi d’une expression toute faite, est apparu dans le roman-feuilleton un peu avant le cinéma. Mais c’est une impression, cela devrait être démontré.
    Pour ce qui est de la bande dessinée, j’ai relevé dans “Tintin en Amérique” p. 17 une case surmontée de “Pendant ce temps” au moment où Tintin arrive dans un ranch. La date de l’album (1932) correspond semble-t-il à la période où l’expression américaine “Meanwhile, back at the ranch” fait florès. Hergé s’en était peut-être inspiré.

  4. @Patrick : il faut savoir que Hergé détestait les récitatifs du genre “pendant ce temps…”, il a tout fait pour les supprimer au maximum – mais je ne pense pas que c’était sa problématique majeure en 1932. Il y a même une interview où il en parle (mais où ? désolé) et où il dit, en gros, qu’il a essayé de ne garder que le strict minimum, qui était pour lui “pendant ce temps à Moulinsart” : c’est la simultanéité entre deux actions distinctes qui lui semblait impossible à faire comprendre autrement.
    Il faudrait voir si on trouve ce genre d’indications dans Bécassine ou les Pieds Nickelés, chez Alain de Saint-Ogan (qui a tant pesé sur Hergé),… Je suis sûr que ça existe dans Little Orphan Annie, en tout cas, mais peut-être pas dès le début (1924). Annie était un strip quotidien en même temps qu’un feuilleton d’aventure, ce qui imposait ce genre d’indications.

  5. [...] Pour en savoir plus sur les « Meanwhile in X », article à lire sur le blog Culturevisuelle.org. Pour lire la riposte de Paul Allen (G+), c’est par ici. [...]

Adresser une réponse