Les représentations médiatiques au prisme du genre. Vers une analyse intersectionnelle ?

Par Alexie Geers - 15 avril 2013 - 13:46 [English] [PDF] 

L’ Institut Émilie du Châtelet et l’UMR CNRS 7206 EcoAnthropologie & Ethnobiologie, Opération Recherche « genre » MNHN, Département scientifique Hommes, Natures, Sociétés ont le plaisir de vous inviter au séminaire « Sexe et genre »

Jeudi 25 avril 2013
14h à 16h30 : Jardin des Plantes (MNHN),
Grand Amphithéâtre d’Entomologie, 43 rue Buffon, 75005 Paris

Nelly QUEMENER
Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Sorbonne
Nouvelle, Laboratoire Communication, Information, Médias, Équipe Médias, Cultures et Pratiques numériques

« Les représentations médiatiques au prisme du genre. Vers une analyse intersectionnelle ? »

Dans la perspective de souligner la dimension performative de l’identité de genre et de « dépasser la binarité », cette intervention propose de revenir sur les outils théoriques et méthodologiques de l’analyse du genre dans les médias, plus particulièrement dans les représentations médiatiques. Ces dernières étant considérées à la manière d’une « technologie de genre », l’enjeu est de mettre au jour tout autant les processus de catégorisation et de définition du genre que les manifestations de l’hégémonie masculine. Si les méthodes de recueil de données quantitatives permettent de révéler les hiérarchies et l’organisation genrée des différents domaines médiatiques, elles s’appuient sur une conception binaire du genre et ignorent bien souvent la dimension intersectionnelle, envisageant les articulations des rapports sociaux de genre, de classe et de « race » dans les représentations. Il s’agira alors de développer une approche qualitative qui consiste à identifier les répertoires, les lexiques et les chaînes de signification formant les modèles de masculinité et de féminité dans les médias et à les remettre en perspective dans leur contexte socio-historique, en vue de s’extraire d’une opposition duale homme/femme, masculin/féminin et de révéler ainsi les dissonances au système sexe-genre, ainsi que d’ouvrir la voie à une approche intersectionnelle.

Publications
Quemener N. (2012) « Des pratiques subversives ? Les humoristes françaises dans les talk-shows », Recherches féministes, vol. 25, n°2, p. 139-156.
Quemener N. (2012) « Mascarade de la diversité : stéréotypes et feintises dans la série Inside Jamel Comedy Club », Mots. Les langages du politique, « Fictions politiques », n°99, p. 113-126.
Quemener N. (2011) « L’humour et l’actu, entre hybridation et retour du masculin », Sciences de la Société, numéro spécial « Genre et médias », n°83, p. 137-152.
Quemener N. (2011) « Ces femmes qui font rire : Du stéréotype féminin aux “nouvelles féminités” dans les talk shows en France », Sociologie de l’Art, OPuS 17, numéro spécial « Les stéréotypes genrés
dans l’art : effets sociaux, (en)jeux de transgression », p. 17-30.
Quemener N. (2009) « Performativité de l’humour à la télévision : enjeux méthodologiques et théoriques de l’analyse des sketches dans les talk shows », Questions de Communication, n°16, p. 265-
288.

Adresser une réponse